Recette de West Coast IPA

Publié le , par Juls
Catégories :
recette de west coast ipa

La recette de West Coast IPA :

  • Couleur : Pale
  • Alcool : 6.9%
  • Quantité : 20L
  • Amertume : Tranchante (63 IBU)
  • Difficulté : Très Elevée
  • Temps de brassage : 6h

Ingrédients

Base « Maltée » :

Houblonnage « hot side » :

Houblonnage Hors Flamme :

Dry Hop :

1er Dry Hop 3g/L – 24h après ensemencement
2ème Dry Hop 4g/L – 3 jours avant mise en bouteille

Levure et eau :

  • 2 paquets de Levure Verdant
  • Volume d’eau total : 34L. De préférence Sulfate > Chlorure (idéalement 4:1, si c’est impossible, minimum 2:1). pH d’empatage idéal : 5.3.

recette de west coast ipa

Brassez notre recette de West Coast IPA pas à pas

Etape 1

Dans votre cuve de brassage, faites chauffer 19 litres d’eau à 72°C et versez y les grains concassés.

Remuez bien pour imbiber tout le malt et n’hésitez pas à écraser les grumeaux contre les parois de la cuve.

Mélangez jusqu’à ce que la température descende à 66°C et maintenez la pendant 1h.

En parallèle, faites chauffer 15 litres d’eau à 75°C.

Etape 2

Une fois l’heure de saccharification terminée, passez à la filtration et au rinçage. Intégrez vos 15g de Colombus dès le début de la filtration.

Etape 3

Mettez ensuite votre moût à chauffer pour procéder à une ébullition de 60 minutes.

A 10 minutes de la fin, ajoutez 15g de Centennial et 15g Citra.

Etape 4

Une fois le chrono terminé, descendez la température à 90°C et intégrez tous les houblons hors flamme (35g Citra ; 30g Centennial ; 10g Amarillo).

Infusez 20 minutes et passez au refroidissement.

Etape 5

Une fois à 18°C, prenez votre densité (environ 1.060), transférez en fermenteur et rajoutez votre levure.

Maintenez à cette température pendant les 4 prochaines semaines.

Etape 6

24h après l’ensemencement, rajoutez le premier Dry Hop, soit 20g de Citra et 40g d’Amarillo.

On est pas sur une NEIPA, mais l’addition de houblon est tout de même assez conséquente. Cette bière est, du coup, assez sensible à l’oxydation. Si comme moi en ce moment, vous n’êtes pas équipé de CO2, je vous recommande de laisser ce houblon tout le temps de la fermentation. Il y aura un impact gustatif avec un très léger hop burn, mais ce sera mineur et c’est mieux qu’une oxydation.

Etape 7

Sur la dernière semaine de fermentation, montez la température à 22°C.

A trois jours de la mise en bouteille, intégrez votre deuxième Dry hop avec 50g d’Amarillo et 30g de Citra.

Si vous êtes équipé, mettez votre fermenteur au frigo pour vous rapprocher des 1°C le temps du Dry Hop. Si c’est impossible, ce n’est pas grave, c’est une bonne optimisation mais elle est secondaire.

Cette période terminée, la densité finale devrait se situer à 1.007.

Etape 8

Ajoutez 5g/L de sucre à l’embouteillage, ou carbonatez à 2.5 vol de CO2 si vous êtes en carbo forcé.

Conclusion

Notre West Coast IPA va venir titiller votre palais avec une belle amertume sèche et rafraichissante. Oubliez le sucre et l’onctuosité ici, on est pas là pour un câlin mais une bonne claque revigorante. Dans le bon sens, on s’entend.

Cette bière présente un bel équilibre entre les arômes tropicaux/agrumes et les saveurs résineuses d’une bonne american IPA à l’ancienne.

La composition de l’eau va jouer un rôle essentiel dans cette bière. De mon côté j’ai 80ppm de chlorure et j’ai ajouté des sels pour arriver à 250ppm de sulfate. Je vous conseille de vous inspirer de ce ratio (sans toutefois dépasser : 300ppm de sulfate, 200ppm de calcium et 30ppm de magnésium).

Je ne peux pas brasser sous CO2 en ce moment alors j’ai calibré cette recette en prenant en compte ce paramètre. Si toutefois vous êtes équipé alors personnalisez un peu le Dry Hop : faites un premier DH de 4g/L et le second de 5 voir 6g/l.

Notez aussi que le keg reste le meilleur conditionnement possible pour ce type de bière !