Recette de bière blonde de printemps

Publié le , par Juls
Catégories :
recette de biere blonde de printemps à la fleur de sureau

La recette de bière blonde de printemps :

  • Couleur : Blonde
  • Alcool : 5.7%
  • Amertume : Modérée
  • Temps de brassage : 5h
  • Difficulté : Moyenne

Ingrédients :

recette de bière blonde de printemps
Je s’appelle Gruut

En attendant la création de notre pack :

Brassez notre recette de bière blonde de printemps pas à pas

Etape 1:

Dans votre cuve de brassage, faites chauffer 13.5 litres d’eau à 72°C et versez y les grains concassés.

Remuez bien pour imbiber tout le malt et n’hésitez pas à écraser les grumeaux contre les parois de la cuve.

Mélangez jusqu’à ce que la température descende à 65°C et maintenez la pendant 1h.

En parallèle, faites chauffer 18.5 litres d’eau à 75°C.

Etape 2 :

Une fois l’heure de saccharification terminée, passez à la filtration et au rinçage.

Etape 3 :

Mettez ensuite votre moût à chauffer pour procéder à une ébullition de 60 minutes.

Intégrez 30g houblon dès le début du chrono. A 5 minutes de la fin, ajoutez les 70g restants.

L’IBU sur cette bière va se situer autour de 30.

Facultatif : Si vous ne voulez pas vous prendre la tête, vous pouvez intégrer le sureau en même temps que le houblon aromatique.

Ceci dit, pour maximiser les aromes floraux, il y a une autre façon de faire et j’y reviendrai dans l’étape 5.

Etape 4 :

Refroidissez ensuite le moût à 20°C et transférez en fermenteur sans oublier la levure.

Votre densité initiale devrait se situer aux alentours de 1.043.

Fermentez à 20°C les trois premiers jours, puis montez à 22°C pour les 4 semaines suivantes.

Etape 5 :

Pour ceux qui n’ont pas intégré la fleur de sureau, vous avez fait le meilleur choix aromatique ! Voici le procédé à suivre :

Par sécurité, il vous faudra stériliser le sureau. Pour cela, mettez le dans une casserole et recouvrez d’un peu d’eau. Chauffez à 80°C (pas d’ébullition) et maintenez environ 15 minutes.

Intégrez le tout (eau comprise) dans votre fermenteur. L’intérêt d’ajouter vos fleurs séchées en fin de fermentation, c’est que les aromes ne vont ni s’échapper durant l’ébullition ni pendant la fermentation primaire.

Etape 6 :

Fermentez une dernière semaine (voir deux si la fermentation est en pause, ça peut arriver avec les levures saisons, alors je vous recommande de mesurer votre densité).

Pour aider un peu vos petites bébêtes, montez la température à 25°C. Ne vous inquiétez pas, les saisons ont une bonne tolérance à la chaleur.

La densité finale devrait se situer à 1.000, oui c’est bas mais la Belle-Saison est vorace ! Puis c’est ce qui donnera le côté frais et désaltérant de cette bière.

Etape 7 :

Ajoutez 7g/l de sucre à l’embouteillage. On veut une belle mousse et une bonne carbonatation ici.

Conclusion :

Cette petite blonde sympathique est simple, florale et désaltérante. Le malt de seigle va venir y ajouter un petit côté épicé qui s’alliera parfaitement aux arômes de la levure.

Intégrer la fleur de sureau en fermentation secondaire donnera en plus un côté frais idéal pour le printemps.

On est fin janvier au moment où j’écris cet article, mais les levures saisons ont tendance à faire des pauses durant la fermentation. Il vous faudra donc 5 à 6 semaines en fermenteur. Comptez environ la même durée en bouteille et paf ! Brassée en février, elle sera parfaite pour début avril quand les jours commenceront à s’allonger et les températures à s’adoucir.

bière au sureau
Désolé à la brasserie Jus de Mer, mais mon égo n’a pas pu résister 😘