Lecture de la densité

Publié le , par Remi
lecture de la densité

A quel moment lire la densité?

La lecture de la densité peut être effectuée à n’importe quel moment à partir de l’empâtage. Selon l’outil utilisé, on mesure la gravité de manière différente et avec des échelles différentes.

Mesurer la densité du moût est crucial dans le brassage Cela permet au brasseur de connaitre l’atténuation du liquide, et donc le pourcentage de sucres fermentiscibles convertis dans votre bière. Un brasseur débutant n’arrivera peut être pas à atteindre les densités initiales / finales prévues pour sa recette, mais mesurer la densité de son moût à différentes étapes lui permettra de mettre l’accent sur les procédés à améliorer lors du brassage pour favoriser l’extraction ou la conversion des sucres.

Lecture de la densité, quels outils?

les densimètres ou hydromètres par exemple, comparent la densité du liquide à celle de l’eau – qui a une valeur à 1.000. Lorsque les levures auront commencé à détruire les sucres pour former l’alcool et le CO2, la densité de votre bière se rapprochera de la valeur 1.000. Il est nécessaire d’effectuer une correction de température pour lire ses résultats avec succès. Pensez à prendre une éprouvette adaptée au densimètre choisi.

Dans le cas des réfractomètres, on mesure l’indice de réfraction de la lumière dans le liquide. L’avantage de cette technique est qu’elle ne requiert que quelques gouttes pour donner un résultat. Attention, une fois la fermentation commencée, la présence d’alcool dans le moût modifie l’indice de réfraction. Il faut effectuer une correction des valeurs mesurées. Là aussi, pensez à prendre un réfractomètre dont l’indice %ABV correspond à vos besoins.

Convertir sa densité en Plato / BRIX :