DIY : pourquoi tu DOIS le faire toi même !

Publié le , par Juls
Catégories :
DIY

Derrière ce titre autoritaire se cache, certes, l’envie de faire des clics, mais surtout, la volonté de mettre en avant la philosophie DIY. Do It Yourself, en français : fais le toi même. A l’occasion de la journée mondiale de la terre le vendredi 22 avril, on a décidé de faire un petit « top » astuces DIY et anti gaspi autour de la fermentation et de vos déchets de brassage.

Recycler ses drêches

Pour faire une bonne bière, il est important de séparer le solide du liquide une fois que vous avez terminé votre empatage. C’est vrai, après une bonne gorgée bien fraîche, personne n’a envie d’avoir un gros morceau de céréale entre les dents. Surtout si vous êtes en date, croyez moi, ça gâcherait votre plus beau sourire. Mais du coup, une fois le brassage terminé, que faire avec ce gros gâteau de grains humides ? Est-il encore exploitable ? Et bien oui ! Sachez qu’il reste encore quelques sucres dans vos drêches qui n’ont pas été extraits ! Ce serait vraiment dommage de ne pas en profiter !

Astuce 1 : Faire du compost

Si vous avez un jardin, ou que vous connaissez quelqu’un qui cultive un potager, alors ne jetez pas vos drêches ! En effet, elles sont un déchet naturel humide s’intégrant dans la composition du compost. Si vous ne savez pas, un compost se constitue de 50% de matière végétale sèche, de 50% de matière végétale humide et doit être régulièrement aéré. C’est une alternative non polluante plutôt sympa pour se passer d’engrais !

Astuce 2 : Les donner aux animaux

Si vous avez des poules ou d’autres animaux de basse cour, les drêches constituent également une bonne source de nourriture. Les brasseurs pro revendent d’ailleurs régulièrement leurs drêches aux éleveurs de bétail. Si vous connaissez un agriculteur, n’hésitez donc pas à faire don de vos drêches, vous ferez un heureux ! Attention cependant, car au bout de 2 ou 3 jours les qualités nutritives de votre gâteau de grain commenceront à se dégrader. De plus, comme c’est humide, vous risquez aussi de le faire moisir, alors n’attendez pas trop !

Poule DIY
Ceci est une poule qui ne mange pas vos drêches. C’est faux. mais peut être que son plumage est DIY.

Astuce DIY : Faire du pain maison

Si vous habitez en ville, alors peut-être que vous n’avez pas de jardin. Il est possible aussi que comme moi, vous n’avez pas de poules et ne connaissez personne qui en possède. Rassurez vous, il y a tout de même un moyen de recycler une partie de vos drêches ! Etant donné qu’il reste encore quelques sucres exploitables, vous pouvez en faire du pain en substituant environ 30% de farine ! Ce pain sera un peu moins calorique, et aura un bon goût de malt. Etant donné que les drêches sont déjà humides, il faudra mettre un peu moins d’eau que dans une pâte à pain traditionnelle. Voici une recette pour faire DIY deux grandes baguettes :

  • 450g de farine de blé T-55
  • 200g de drêche du jour même ou de la veille
  • 400ml d’eau tiède
  • 1 sachet de levure de boulanger ou de levure de brassage dont la DLUO approche à grand pas
  • Une cuillère à café de sel
  • Une cuillère à café de sucre (Petit boost pour la levure, facultatif)

Recette DIY pas à pas

Mélangez l’eau tiède à la levure et au sucre. Couvrez et laissez reposer quelques minutes. Dans un saladier, mélangez le reste des ingrédients. Ajoutez y l’eau et la levure maintenant activée. Pétrissez jusqu’à obtenir une pâte souple et élastique qui se détache facilement des parois du saladier. Couvrez et laissez reposer 2 bonnes heures, le temps que la pâte double de volume.

Une fois ce temps écoulé, dégazez la pâte, séparez la en deux, formez les baguettes et laissez les reposer une trentaine de minutes.

Pendant ce temps, préchauffez votre four à 240 degrés. Une astuce facultative est d’ajouter un petit plat rempli d’eau dans le four afin d’éviter d’avoir un pain trop sec. Vous sortirez ce plat au bout des 30 minutes de préchauffage !

Pour de belles craquelures, faites quelques entailles en diagonale le long de vos baguettes et enfournez les pour 30 minutes ! Laissez refroidir et c’est prêt !

Pain DIY
Qu’on se le dise, c’est pas moi qui ait fait celui-ci, mais avouez qu’il donne envie…

DIY : La bière au pain

Vous pensez qu’une baguette vielle de 3 jours est plus utile en tant que matraque que comme une source de nourriture ? Et bien vous avez en parti raison… Après tout, les dents, ça coûte cher à notre époque et personne n’a envie d’en perdre une à la dégustation ! Mais tout comme les drêches, le vieux pain contient encore du sucre exploitable. A hauteur de 30% on peut l’utiliser comme du malt. Dans une blonde légère et pas trop houblonnée, il donnera un léger gout de pain à votre bière. En revanche, n’utilisez pas de pain aux graines (sésame ou autre). La plupart des graines contiennent du gras et ce n’est pas très bon pour l’apparence et la tenue de mousse de votre bière ! Voici une idée de recette pour faire 20 litres à environ 5% d’alcool :

  • 3.5kg de malt Pils
  • 1.5kg de pain sec
  • 40g de Houblon tradition (60 minutes d’ébulition)
  • 30g de Houblon Saaz (10 minutes d’ébulition)
  • 2 sachets de levure neutre de type Safale US-05

Pour cette recette, votre processus de brassage habituel sera parfait. Utilisez un ratio d’eau de 3l/kg de grain pour l’empatage et laissez votre logiciel (ou littlebock) calculer l’eau de rinçage à votre place ! Empâtez à 67 degrés, fermentez à 18 ou 19 degrés et le tour est joué !

Astuce : ne jetez pas votre levure périmée !

Si vous avez de vieux sachets de levures oubliés et périmés, vous pouvez encore les utiliser ! Bien sur, vous n’allez pas vous en servir pour fermenter votre prochain brassin, mais ces cellules mortes deviendront de parfaits nutriments pour votre levure actuelle ! Intégrez les sur les 10 dernières minutes d’ébullition et votre fermentation ne s’en portera que mieux.

DIY : le mot de la fin

Chez Rolling Beers, c’est sûr qu’on aime la bière, on ne va pas se mentir ! Mais ce qu’on aime surtout, c’est le processus de fermentation. Personnellement, je suis fou de ce que peut faire un simple organisme unicellulaire comme la levure ! En fait la fermentation ça rend tout meilleur ! Enfin, presque… En tout cas, si la cuisine à base d’ingrédients fermentés vous intéresse, alors je ne peux que vous conseiller l’excellent ouvrage de René Redzepi « Le guide de la fermentation du Noma » dont voici la critique. En plus si vous avez déjà un équipement de brassage, alors cette cuisine vous tend les bras !

Tout ça pour dire qu’on vous propose aussi de quoi faire votre propre fromage ! Si c’est plutôt les boissons qui vous intéressent alors sachez qu’on a aussi des kits pour faire du Hard Seltzer ou encore du Kombucha !

Jetez un oeil à tous nos kits !

DIY