FAQ: Les questions sur la bière et le brassage

Publié le , par Olivier
Catégories :
faq biere

Retrouvez dans notre FAQ: Les questions sur la bière et le brassage toutes les questions qui reviennent fréquemment dans le monde du brassage amateur.

Combien de temps se conserve la bière?

La bière se conserve idéalement à une température de cave (10 à 15°C) ou à défaut dans un frigo.

Il est recommandé pour la plupart des bières, de les boire dans les 2 à 3 mois qui suivent l’embouteillage, surtout pour les bières légères et parfumées (IPA, lager, blanche) dont les arômes peuvent disparaitre rapidement.

Cependant, certaines bières s’améliorent encore avec le temps et peuvent être déguster après 4,5 ou encore 6 mois! Gardez toujours une bouteille dans un coin de vos brassin maison pour voir l’évolution de votre bière avec le temps. Vous serez ensuite à quel moment vous l’appréciez le plus.

Pourquoi le barboteur ne bulle pas?

C’est sans doute l’une des questions les plus courantes du brassage amateur!
La fermentation peut prendre jusqu’à 72 heures avant de montrer des signes visibles.

Le récipient de fermentation est-il étanche ?
le CO2 produit par la bière en fermentation peut s’échapper d’un couvercle mal ajusté ou d’un seau non étanche.

Les levures travaillent dans une certaine plage de température. Elle se situe généralement entre 17°C et 24°C environ, mais vérifiez l’emballage pour vous en assurer.

Si vous avez essayé toutes ces choses sans succès, la prochaine chose à faire est d’ajouter de la levure. Il se peut que la levure que vous avez inoculé au départ ne soit pas bonne ou qu’il n’y ait pas assez de cellules de levure viables pour la quantité ou la concentration du moût à fermenter.

C’est quoi une bière triple?

Il s’agit d’une appellation à l’origine très discutée. Les termes « Simple, « Double » et « Triple » ou encore « Quadruple » servent le plus souvent à distinguer les bières par leur taux d’alcool au sein d’une même famille.

Cependant aucune règlementation ne vient fixer de règle sur le brassage de ces bières.

Ainsi le nom « Triple » peut parfaitement s’appliquer à une bière de style trappiste, mais aussi une bière triple houblons, triple malts (avec trois céréales différentes) ou encore triple fermentation

J’ai reçu un kit en cadeau, comment m’en servir ?

Il existe différents types de Kit de brassage dont la composition et l’état des matières premières peuvent varier.

Enfin, vous pourrez retrouver ici des conseils sur le matériel à utiliser pour brasser en kit

Quel désinfectant dois-je utiliser ?

Le nettoyage et la stérilisation est une partie cruciale du brassage. Tellement crucial qu’on y a consacré tout un article ici

Au secours, j’ai des trucs dans mon barboteur ou mon fermenteur déborde.

C’est un phénomène normal. Il existe plusieurs façons de réduire le risque de débordement lors de la fermentation. Le contrôle de la température, l’utilisation d’un tube de purge et le fait de ne pas trop remplir le récipient sont trois moyens simples de réduire considérablement le risque d’un débordement de Krausen.

La quantité de Krausen varie selon les lots, et certains facteurs incluent la souche de levure, la température, la quantité de levure, la présence de blé ou d’autres grains similaires, etc.

Les bulles se sont arrêtées. Est-ce que ma bière est prête ?

La seule méthode fiable pour savoir si la fermentation est terminée est la lecture de densité.

Pour ce faire vous pouvez utiliser un densimètre. Pour vous faciliter la tâche, nous avons écrit un article détaillé sur la lecture de la densité qui comporte toutes les informations sur la matériel, les différentes échelles et conversion des résultats.

Dois-je utiliser des bouteilles brunes ?

Les bouteilles brunes empêchent les rayons UV de détruire la bière. En outre, des études ont prouvé que la riboflavine peut réagir avec les acides alpha pour former des éléments un peu malodorants dans des conditions de luminosité. Si vous ne le savez pas, cette réaction est ce qu’on appelle le « skunking ».

Pour éviter que cette réaction chimique ne se produise, les bouteilles en verre brun ou plus foncé sont devenues une solution pour absorber la majeure partie de la lumière. Et c’est ainsi que plus tard, l’utilisation de bouteilles brunes est devenue populaire dans l’industrie de la fabrication de la bière.

Combien cela coûte-t-il de brasser?

De manière générale, pour faire 20 litres de bière il vous faudra environ :

Total : 23€ pour 20 litres, soit 1,15€ le litre de bière, soit 0,29 centimes le demi.

Vous pouvez tout à fait brasser dans une marmite ou cocotte minute chez vous, mais si vous comptez brasser régulièrement nous vous conseillons d’investir dans un peu de matériel. Vous pourrez retrouver tout le nécessaire dans nos kits Brew in a bag Rolling beers ou dans nos kits débutants Rolling beers.

Combien de temps pour brasser une bière ?

Pour faire de la bière, il existe plusieurs grandes étapes consommatrices de temps et principalement :

  1. le brassage, la fabrication du moût
  2. la fermentation, la transformation du moût en bière
    • 2 à 3 semaines pour une bière classique
  3. l’embouteillage de la bière
    • 1h à 2h environ pour 20L de bière.

Certaines méthodes, comme le brassage en kit, permettent au brasseur d’obtenir un moût déjà prêt à fermenter et de passer très rapidement à l’étape de fermentation.

Il faudra donc compter 3 à 6 semaines pour gouter votre bière.

Pourquoi utiliser une autre levure?

Les levures sont des organismes vivants particuliers, leur rôle et leur impact gustatif dans la fabrication de la bière est primordial. Aujourd’hui la diversité est énorme et les choix sont légion, les brasseurs apportent donc une grande attention au choix des levures qu’ils utilisent afin de coller le mieux possible au style qu’ils souhaitent brasser.

Attention toutefois, la plupart des levures spéciales est fournie sous forme liquide. Elles sont donc plus compliquées à conserver et utiliser et il est parfois difficile de brasser avec une levure qu’on utilise pour la première fois.

Si vous avez besoin de plus d’informations concernant les levures, vous pouvez consulter nos articles à ce sujet : comment conserver les matières premières?, et comment faire un starter pour levures liquides?

Quel sucre pour l’embouteillage, quelle quantité ?

Il existe une multitude de sucres de brassage possibles à incorporer dans une bière. Il n’y a pas de réponse absolue à cette question, tout dépend de vos envies et du style de bière que vous brassez.

Pensez tout de même à respecter le volume de carbonatation de votre bière lors du resucrage!

Si vous êtes perdus à ce sujet ou ne savez pas par où commencer, nous avons consacré un article détaillé sur les différents sucres et la bière!

Quel est ce goût étrange, dois-je jeter mon brassin?

Non, votre bière n’est pas forcément infectée! Des goûts plus ou moins prononcés peuvent surgir pour différentes raisons, et parfois il suffit de laisser la fermentation arriver à son terme pour qu’ils s’effacent. Si le sujet vous intéresse, nous vous conseillons notre article sur les faux-goûts dans la bière

De quel équipement ai-je besoin ?

Choisir son équipement de brassage peut être compliqué, surtout lorsqu’on débute.

Quel est votre budget? Quelle quantité souhaitez vous obtenir à chaque brassin? Comptez vous brasser en Tout-grain, avec de l’extrait de malt, des kits?

Il y a nombre de questions auxquelles vous devrez répondre pour choisir au mieux votre équipement, heureusement nous avons écrit un article détaillé à ce sujet: Comment choisir son équipement? (lien article)

Sachez aussi que Rolling Beers propose des kits d’équipement complets avec tout le matériel nécessaire pour brasser comme un pro!

Quelle eau dois-je utiliser?

L’eau est l’ingrédient de base de la bière, mais aussi l’un des plus complexes à aborder. Nous avons écrit un article sur le traitement et les différents profils d’eau dans le brassage qui contient des conseils de base ainsi que des notions avancées.

C’est quoi un Dry hop? Un Double Dry hop ou DDH?

Le Dry hopping, où houblonnage à cru en français, est une technique consistant à incorporer du houblon en fermentation primaire pour apporter d’avantage de saveur et arômes à votre bière.

Il s’agit d’une technique relativement simple à mettre en place mais qui peut s’avérer onéreuse si l’on utilise beaucoup de houblon. Un Double Dry hop ou DDH consiste à effectuer un deuxième Dry hop, généralement en fin de fermentation primaire ou pendant le « cold crash ».

SI vous n’êtes pas certain de savoir quel houblon utiliser, nous indiquons le profil gustatif et les possibles substitutions pour chacun des houblons disponibles sur RollingBeers.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’utilisation du houblon, vous pouvez consulter nos articles: Comment faire un dry hop?, Qu’est-ce que le houblon? ou encore Houblon en cônes ou en Pellet?

Ma bière est trouble, que faire?

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent apporter un effet trouble à la bière.

La plupart des composés organiques naturellement présents dans la bière, comme les protéines, polyphénols ou carbohydrates y contribuent grandement.

Cela peut également être dû à une forte présence de houblon ou de levures à basse floculation en suspension.

Pour lutter contre ce trouble ou « Haze », il est possible d’utiliser des clarifiants pour précipiter les protéines, ainsi qu’une ébullition vigoureuse. Enfin, un pH vers 5.5 et l’ajout de calcium est également recommandé.